Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 10:26

Nos deux associations ont été interviewées, une heure durant, le 22 mars, par l’animatrice de cette radio locale à Audenge. Cela a été l’occasion d’insister sur l’absence de solutions d’hébergement autour du Bassin et sur le renvoi de la majorité des demandes vers l’agglomération bordelaise, déjà saturée. Pour les marins débarqués, il n’existe pas de foyer, comme on peut en trouver dans la plupart des ports de pêche, permettant à ceux qui n’ont pas de logement d’attendre un nouvel embarquement. Plusieurs d’entre eux échouent ainsi dans la rue et certains ne peuvent plus réembarquer pour raisons de santé. Plus généralement, l’agglomération du Sud Bassin ne dispose que de peu d’hébergements, généralement plutôt destinés aux urgences familiales, et sans accompagnement. La loi Boutin obligerait pourtant les communes à mettre en place une trentaine de places permanentes (hors CHRS et plan grand froid). Et sans un accompagnement social soutenu, cet hébergement ne peut fonctionner correctement. Résultat : ce sont les citoyens qui assurent chez eux quelques jours d’accueil, plus les squats, la plage, etc. Le fait de mettre en place un hébergement digne de ce nom ne risque pas d’attirer plus de monde, comme on voudrait nous le faire croire : il y a plus de personnes dans la rue aujourd’hui qu’avant 2002, lorsque le Chalet fonctionnait encore au Moulleau.

Marielle, juriste, a présenté enfin une analyse du récent arrêt du Conseil d’Etat, qui confirme la responsabilité de l’Etat en matière d’hébergement et pourrait fonder des recours en justice là où il ne l’assure pas.

Un grand merci à Cap FM pour cette émission (rediffusée le vendredi matin). JRB

Partager cet article

Repost 0
Published by Entraide33 - dans Actualités
commenter cet article

commentaires