Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

 

Coopération, moins de repas, mais plus d'accompagnement


L’année 2011 a été principalement marquée par une coopération plus forte avec des associations et avec le CCAS d’Arcachon, qui nous a invités régulièrement à des réunions concernant les aides proposées aux « sans logis ».   


BancNous avons mené activement les démarches pour rechercher des logements, obtenir des locations, mais celles ci n’ont abouti qu’à 3 relogements, en raison du refus de louer à des personnes sans revenus salariaux, surtout s’ils ont un chien. L’accompagnement des personnes relogées a montré que les problèmes sont aussi importants après le relogement qu’avant : équipement du logement, déménagement, couverture d’impayés, consommation d’énergie, solitude… Même l’hébergement apparaît bloqué par la présence de chiens, le refus des bénéficiaires du RSA, des garanties du FSL.


Avec le renforcement de l’équipe, nous avons pu accompagner des démarches judiciaires, les actions auprès des services sociaux, des administrations. Cette activité a mis au second plan l’aspect communication, souvent décevante.


Enfin, notre activité dans la rue a pris un tour plus régulier, mercredi et samedi soir, deux fois 15 jours d’arrêt seulement, avec une équipe renforcée mais toujours sans local pour délivrer les repas et plusieurs lieux de desserte, selon la localisation très dispersée des « sans ». Grâce aux nombreux dons de vêtements chauds, des sacs de couchage, des chaussures.

 

Quelques chiffres :  

 

  • nous avons délivré 694 repas chauds pendant l’année, plus des provisions (300 sacs avec yaourts, pains, boissons, charcuterie…),
  • ceci représente chaque semaine 20kgs de fournitures provenant de dons de commerces et de particuliers, triées, conservées, cuisinées ensuite,

  • la collecte, la cuisine et les livraisons sur le terrain représentent 7 heures de travail par jour de portage de repas, soit autour de 66 heures par mois, l’équivalent d’un mi temps

  • en début d’année nous étions trois à effectuer ce travail, nous sommes désormais six personnes, voire plus ponctuellement

  • 30 sacs de couchage, une vingtaine de pulls, des chaussettes, gants et bonnets, des écharpes ont été collectés ou fabriqués et distribués par les membres de l’équipe.

 

Questions posées

Le nombre de personnes « sans » dans les rues du sud bassin nous paraît en légère progression, avec un renouvellement pour plus du tiers, soit une trentaine de personnes, mais pour la plupart, aucune solution n’a débouché. L’absence de solutions d’urgence ouvertes aux personnes qui sont à la rue, la lenteur de mise en place des aides au relogement, y compris l’accompagnement, le renvoi de la majorité des demandes vers l’agglomération bordelaise bloquent toute évolution. Il est plus que jamais indispensable de mettre en place une réponse locale à ces difficultés, ce qui passe d’abord par des capacités d’accueil et d’accompagnement. Le parc existant en grande partie vacant durant la majorité de l’année, devrait permettre de proposer des solutions, à condition d’un engagement de tous les partenaires en ce sens.


Le fait que l’accueil ait été rétabli certains jours depuis fin 2010 avec le bus solidaire de la COBAS apporte des services ; mais cela ne permet pas d’avancer dans une action de réinsertion continue. Il faut une stabilisation pour reprendre le cours d’une vie normale, ce qui est impossible à partir de la rue, en raison de problèmes d’addiction, psychologiques, etc.


Nous avons souhaité rencontrer les maires et conseillers généraux du sud bassin à propos de la capacité d’hébergement et de la possibilité de saisir l’offre de chalets faite aux communes par le département. Deux ont répondu, mais ne pouvaient offrir de terrain accessible.


Nous faisons appel aux propriétaires de logements ou de mobile home : faute d’hébergement, leur offre est indispensable pour les relogements et peut être garantie par le FSL ou le Locapass, si les loyers restent au-dessous de 400 euros.

 

 

Exemple de menus en novembre et décembre 2011

  • 16 novembre 2011 : soupe maison de légumes, paupiettes de dinde avec torsades aux œufs, fromages yaourts

  • 19 novembre 2011 : soupe maison de légumes bio, sauté de lapin et purée, fromages, yaourts

  • 23 novembre 2011 : potage maison aux choux fleurs, garbure de poulet champignons carottes, yaourts et compotes

  • 26 novembre 2011 : soupe de légumes maison, rôti de porc à la moutarde, dessert

  • 30 novembre : soupe de légumes maison, poulet, dessert

  • 3 décembre 2011 : soupe maison aux pois cassés, lapin à la marocaine et purée de carottes, flan maison.

  • Mercredi 7 décembre 2011 : velouté de tomates, rôti de porc dans l’échine, pâtes caponata d’aubergines, dessert

  • Samedi 10 décembre : soupe bio de légumes, poulet à l’estragon, jardinière de légumes, desserts

  • 14 décembre : soupe de légumes, petit salé aux lentilles, desserts

  • Samedi 17 décembre pot au feu, sa soupe et ses légumes, flan

  • Mardi 20 décembre soupes diverses, boudin noir aux pommes de terre en purée et poires, desserts

  • 24 décembre 2011 : repas bio soupe de légumes d’hiver, tarte aux poireaux, riz légumes, desserts

  • 28 décembre : veloutés de cêpes, crevettes poireaux, cordon bleu, semoule parfumée, poulet rôti et légumes, desserts

  • 31 décembre soupe de légumes bio, rouelles de porc au citron confit, pâtes, fondant au chocolat maison, pâtes de fruits.

 

Nous remercions Biocoop à Gujan Mestras, les magasins d’Arcachon et La Teste, et M. F qui nous ont aidés pour les fournitures alimentaires.

 

Partager cette page

Repost 0
Published by