Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 10:55

DEPUIS LE 15 MARS, C’EST LA FIN DE LA TREVE HIVERNALE : IL FAUT ARRETER LES EXPULSIONS !

Plus de 60.000 expulsions d’occupants de logements ont officiellement été prononcées dans le pays, mais plus de 100.000 ont lieu en réalité, car un bon nombre quittent les lieux sous la menace d’une procédure, sans se défendre.

Chaque année, la fin de la trêve hivernale met en lumière les difficultés croissantes de nombreux locataires à se maintenir dans leur logement, notamment en raison de l’explosion des dépenses contraintes : loyers, coût de l’énergie, carburant, assurances….

Mais aussi pour des raisons totalement extérieures à leur situation (vente du logement, récupération du logement pour la famille du propriétaire, … ou parfois pour augmenter le loyer). Les formes sont rarement respectées. De nombreuses cautions ne sont pas rendues !

La reprise des expulsions porte atteinte au droit au logement pour tous : même des propriétaires, des personnes âgées (sauf très faibles ressources), les plus démunis sont touchés. Les relogements sont difficiles.

Cette année, l’espoir d’une prolongation en raison des échéances électorales a été déçu : dès le 1er Mars, les expulsions ont repris, y compris pour des logements laissés ensuite vacants. Les espoirs de se reloger sont très minces : la pratique des assurances impayés aboutit à noter les locataires (un revenu égal à 4 fois le loyer est souvent exigé!), il y a souvent des dizaines de candidats par logement, les exigences de garants se multiplient. Les dossiers loi DALO, qui devraient permettre des relogements d’urgence n’aboutissent qu’à 20% de propositions. 

Il n’y a pas de politique locale du logement dans le bassin : ni pour les actifs, ni pour les personnes âgées pourtant si nombreuses, encore moins pour les familles, obligées de se loger dans l’arrière pays.

Il ne devrait pas y avoir d’expulsion sans relogement et accompagnement. Mais plus encore, il faut une offre de logements adaptée aux moyens des diverses catégories de ménages : 3519 logements sociaux manquent dans le Sud Bassin, 3600 dans le Nord Bassin, si l’on voulait atteindre les objectifs de la loi SRU.

Une action commune entre la CLCV et Entraide 33.   

Le report des expulsions de logements était fixé au 15 Mars et la force publique est intervenue dans de nombreux cas d’expulsion prononcée par les tribunaux.

Si vous craignez une expulsion, peut-être une solution est-elle encore possible ?

Ne restez pas seuls face à de telles situations, des citoyens bénévoles peuvent vous aider à négocier, rechercher des solutions, vérifier vos droits.

N’hésitez pas à les contacter, ou à participer à leur action, ils sont regroupés dans diverses associations, notamment :

Arcachon  ENTRAIDE 33.  Téléphone 06 45 87 31 38 Courriel entraid33@gmail.org

contact Maison des Associations 2è étage salle C15   51 cours Tartas 33120 Arcachon 9h30 à 11h un samedi sur deux (les 31 Mars, 14 et 28 Avril, 12 et 26 Mai, 9 et 23 juin 2012, etc.)

Site internet : http://www.entraide33.over-blog.org

La Teste et Le Teich CLCV Port de La Teste  9, avenue du Général Leclerc 33260  La Teste-de-Buch
Téléphone: 05 56 54 20 13 email: lateste@clcv.org mardi  14H à 17H, Mercredi de 9H à 11H,  Jeudi de 14H à 17H, Vendredi de 14H à 17H (Sur rendez-vous).

Site internet : http://www.clcv.org/La-Teste-de-Buch-Union-local et blog: www.clcv.ba.over-blog.com

Dès les premières difficultés, ne laissez pas les dettes s’accumuler. Rencontrez très vite nos associations. Elles sont là pour vous aider ; des solutions existent.

UNE FOIS EXPULSE, IL EST TRES DIFFICILE DE RETROUVER UN LOGEMENT : AGISSEZ AUJOURD’HUI POUR NE PAS ETRE DANS L’IMPASSE DEMAIN !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Entraide33 - dans La vie dans la rue
commenter cet article

commentaires